Astuces pour conserver la chaleur à l’intérieur de la maison

Astuces pour conserver la chaleur à l’intérieur de la maison

L’hiver, on a qu’une envie : s’emmitoufler et rester bien au chaud à l’intérieur. Encore faut-il pour cela avoir une maison bien isolée, qui ne laisse pas la chaleur s’échapper ! Voici quelques astuces pour vous aider à conserver une température confortable en toutes circonstances, sans vous lancer dans de gros travaux. Chaud dedans !

Parlons un peu isolation

L’isolation thermique est une « barrière à chaleur ». Elle vise à conserver la chaleur (ou la fraîcheur) à l’intérieur de la maison. L’hiver, elle empêche la chaleur de s’évacuer des logements chauffés ; l’été, elle l’empêche de pénétrer à l’intérieur. Une bonne isolation augmente donc le confort, hiver comme été, et permet de faire des économies d’énergie importantes. L’investissement dans des travaux d’isolation est souvent amorti en quelques années. En effet, environ la moitié de notre facture énergétique dans l’habitat est dédiée au chauffage ! Investir dans une meilleure isolation s’avère donc rapidement rentable. Cependant, en attendant de pouvoir faire réaliser des travaux (généralement assez coûteux) par des professionnels, il est toujours possible de s’isoler « avec les moyens du bord »…

Déclarez la guerre aux courants d’air !

Que votre maison soit bien isolée ou pas, il y a des pertes d'énergies qui peuvent être évitées. Avec quelques gestes simples et de bonnes habitudes, vous éviterez les courants d'air et gagnerez quelques degrés !

Fenêtres

- Les ouvertures représentent le point faible d’un logement : fermez les volets dès que la nuit tombe, mettez des rideaux épais (les fameux doubles rideaux de nos grands-mères avaient leur utilité) et n’ouvrez les fenêtres que pour aérer (15 min/jour suffisent).
- Si vous ne disposez pas de fenêtres récentes à double ou triple vitrage, pour avoir un peu plus chaud sans chauffer davantage, achetez du film plastique type « Vénilia » transparent et autocollant. Nettoyez les montants de la fenêtre à l’alcool à 90°, découpez l’adhésif à la mesure de chaque fenêtre plus 3 cm et collez-le sur les vitres de chaque côté. Vous perdrez un peu en luminosité (donc à privilégier pour les chambres), mais gagnerez en isolation.
- De la même façon, vous pouvez isoler efficacement la partie montant/châssis de vos fenêtres avec du joint de calfeutrage, disponible dans toutes les grandes surfaces de bricolage. Vous en trouverez en mousse adhésive ou en bombe silicone, à partir de 3 à 4 € le mètre. Nettoyez bien vos rebords de fenêtres avant de l’appliquer !
Boudin de porte, joint calfeutrant, film électrostatique pour fenêtre

Portes

 - Dans une maison, chaque fois qu'on ouvre la porte d'entrée, on refroidit l'intérieur. Le plus simple est d’isoler votre porte d'entrée avec un rideau (en laissant quelques centimètres entre le textile et la porte, pour que l’air face office d’isolant), que vous pourrez enlever aux beaux jours s'il vous gêne.
- Les portes des pièces les plus froides doivent être fermées, notamment celles du garage ou de la cave. En revanche, laissez les portes des chambres ouvertes pour que l'air chaud circule.
- Enfin, les joints adhésifs s’appliquent aussi à vos portes… et les boudins peuvent s’avérer bien utiles pour bloquer l’air passant en dessous !
Pour fabriquer votre boudin de porte maison :
http://www.papiercrayon.com/boudin-bas-de-porte-maison-2019

Radiateurs

- Avant l'hiver, nettoyez et purgez vos radiateurs. Ainsi, vous les débarasserez de la crasse accumulée et vous augmenterez leurs performances.
- Afin que leur chaleur soit bien émise vers la pièce et non vers le mur, placez derrière vos radiateurs un panneau réfléchissant composé de laine de verre revêtue d’un kraft aluminium (dans les grandes surfaces de bricolage, environ 10 €). Vous pouvez aussi en fabriquer un vous-même, en collant des feuilles de papier alu sur une plaque fine en polystyrène. La partie réfléchissante en aluminium doit être tournée vers le radiateur et la plaque légèrement plus petite que celui-ci, pour rester discrète. Aucun risque de brûlure, la température de chauffe d’un radiateur ne dépasse jamais les 50° !
- Pensez à calfeutrer les tuyaux avec une bande calorifique en mousse (environ 1 € le mètre en grande surface de bricolage), notamment dans les parties froides de la maison (cave, garage…), cela évite la perte de chaleur et élimine la condensation.
- Enfin, en utilisant des thermostats programmables ou des robinets thermostatiques sur chaque radiateur, vous pourrez ajuster la température selon les heures de la journée et l’occupation des pièces. Augmentez par exemple la température dans le salon, la cuisine et la salle de bains le matin et diminuez-la dans les chambres (et inversement le soir).

Quelques astuces en plus…

- Une tenture couvrant un mur exposé au nord ou aux écarts de température sera efficace ; veillez à bien laisser une distance de quelques centimètres entre elle et le mur pour que l’air fasse office d’isolant.
- Dans les logements situés au rez-de-chaussée, le froid peut venir du sol. Installez des tapis, cela supprimera la sensation de froid.
- Pensez aussi à calfeutrer les petites ouvertures qui laissent entrer le froid : il existe par exemple des caches spéciaux pour les prises électriques, etc. Attention toutefois à maintenir une ventilation suffisante et à aérer régulièrement (pour renouveler l’air, éviter l’humidité et la condensation) si vous ne disposez pas d’un système de VMC (ventilation mécanique contrôlée) ou d’extracteurs.

Chaud dedans !

Maintenant que vous avez traqué les courants d’air et les pertes d'énergie partout dans la maison, si vous pensiez à vous ? Votre maison doit avoir une température constante de 19° pendant la journée et de 16° la nuit. Inutile de chauffer plus. En revanche, pour être à l’aise, n’hésitez pas à porter des vêtements chauds et confortables : grand pull chaud, poncho, plaid en polaire ou même couverture que vous porterez en cape si vous restez longtemps immobile. N’oubliez pas les chaussons ou des chaussettes épaisses, la sensation de froid passant par les extrémités ! Abusez des boissons chaudes, thés ou soupes. Allumez des bougies parfumées, qui créeront une atmosphère chaleureuse. Et bien sûr, si vous avez la chance de posséder une cheminée ou un poêle, servez-vous-en ! Pour diminuer votre consommation et réduire les émissions de polluants, utilisez du bois bien sec (moins de 20 % d’humidité), issu d’essences locales ayant un bon rendement (frêne, hêtre, chêne…). Une certification NF s’applique depuis peu pour le bois de chauffage, qui garantit la qualité du bois et donne tous les conseils pour trouver des fournisseurs près de chez vous. Bon hiver douillet !

Bois de chauffage NF : http://www.nfboisdechauffage.org/

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur bioénergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur bioénergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"

CONTACT

info@biorespire.com

06.68.15.75.57

 

Le Blog de biorespire
Le Blog de biorespire
stages et conférences
stages et conférences
la géobiologie
la géobiologie
guerisseur
guerisseur
le sourcier et l'eau
le sourcier et l'eau
l'expertise
l'expertise
L'harmonisation
L'harmonisation
La dynamisation
La dynamisation
Le tracé régulateur
Le tracé régulateur
Construction saine
Construction saine
Géobiologie archéologique
Géobiologie archéologique
pollutions élèctromagnétiques
pollutions élèctromagnétiques
Tarifs et devis
Tarifs et devis