LES CHEMINÉES COSMO-TELLURIQUES

LES CHEMINÉES COSMO-TELLURIQUES

 

DESCRIPTION

Les cheminées sont des entités du monde éthérique. Nous les appelons cosmo-telluriques car elles vont à plus de 100 mètres au-dessus et en dessous du sol. Leur noyau se trouve dans le sol et elles se déploient en corolle comme une fleur à leur sommet.  Elles font entre 2 et 30 mètres de diamètre. Elles possèdent  entre 0 et 8 bras qui sont répartis de manière régulière autour de leur cœur. Le cœur est un tube de 60 cm de diamètre quelque soit la taille de la cheminée, même si les cheminées peuvent avoir des diamètres et des tailles très différentes.

En fait, elles s’étendent beaucoup plus largement dans l’espace. Ce que nous appelons « bord de la cheminée » n’est en fait que la première octave.  6 autres existent, ce qui fait qu’une cheminée pourrait s’étendre facilement sur 100m de diamètre. Mais sa vibration est si faible en s’éloignant, telle l’onde d’un caillou jeté dans l’eau, que nous avons préféré ne garder que les faits et mesures marquantes des cheminées, donc depuis son cœur jusqu’à sa première octave. Mais il est quand même bon de garder en tête qu’elles s’étendent dans l’espace beaucoup plus loin qu’on ne le pense.

Le cœur est, au niveau du sol, le lieu le plus puissant de la cheminée. Chaque cheminée a sa vibration propre, en fonction de sa maturité peut-être, qui varie entre 200 et 500%. Leurs bras sont toujours négatifs, ils dépassent environs  de 2,5 fois depuis le bord de la cheminée. Ils vibrent de 70% à 30%, le lieu le plus négatif étant le bout du bras.

 

scan-1-12-2008-17h11m35s

 

LA RESPIRATION DES CHEMINÉES

Elles respirent : pendant 3 minutes l’énergie tellurique monte au travers de son cœur, puis pendant 3 autres minutes, c’est l’énergie cosmique qui y descend. Par cette alternance, elle agit tel un régulateur de l’énergie cosmo-tellurique du lieu. La corolle de la cheminée donne un sens à la rotation de l’énergie. Lorsqu’elle descend, l’énergie tourne dans le sens des aiguilles d’une montre (dextrogyre), lorsqu’elle monte, elle tourne dans le sens inverse (lévogyre).

Il est possible de voir dans la végétation les traces des cheminées. Leurs propriétés font que l’herbe, quelques fois, y est plus verte et plus haute. Lorsque vous découvrez un tel cercle dans la nature, il est possible qu’il soit dû à la présence d’une cheminée.

LES CHEMINÉES NÉGATIVES   

Il existe des cheminées négatives. Elles sont en tout point identiques aux positives, sauf que leur vibration réduit notre champ vital (notez bien que les bras de cheminées sont toujours négatifs quelle que soit la polarité de celles-ci). Elles se situent en général sur des croisements de réseaux négatifs. L’autre possibilité est qu’elles soient attirées par une mémoire négative ou une entité négative. En général, lorsque nous dissolvons la mémoire négative ou que nous envoyons dans la lumière l’entité, la cheminée disparaît. Petite anecdote : bien que la plupart des mammifères fréquentes les phénomènes positifs tels que les réseaux sacrés, les vortex et les cheminées positives, les fourmilières sont très généralement placées sur le bout des bras des cheminées, c’est-à-dire à l’endroit le plus négatif !

UTILISATION

L’étude des sites sacrés nous enseigne l’utilisation que les anciens faisaient des cheminées.  La plus grosse cheminée d’une église est en général sur l’autel, lieu de connexion entre le ciel et la terre. Mais le plus étonnant est de découvrir que les initiés ont placé d’autres cheminées dans les édifices, très souvent en plaçant leurs bras sur des lieux très précis. Devant chaque porte se croisent des bras de cheminées, qui, par leurs négativités, créent ce que l’on appelle un effet de seuil. C’est un lieu négatif où l’on va pouvoir se décharger de tout notre stress, où notre quotidienneté va être absorbé, pour pénétrer nu et disponible dans l’espace sacré.

La répartition des cheminées est très aléatoire, d’autant plus qu’elles se déplacent et qu’on peut en appeler.  Les cheminées positives aiment les croisements de réseaux positifs, les lieux de prière et de méditation.

Publié sur http://rustyjames.canalblog.com/

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Klein (jeudi, 15 septembre 2016 00:54)

    Bonjour
    J'en ai une au milieu de mon salon , elle a 7 branches, elle est très large .et très haut dépassant l'immeuble dont je suis locataire au Rdc
    je ressens fortement le souffle d'une elice .
    je ne trouve pas la solution dite pour l'enlever.
    Avez vous une solution pour moi .
    Merci

  • #2

    fauque (jeudi, 15 septembre 2016 08:38)

    Bonjour

    Si vous m'envoyer une photo de votre salon je peut essayer de la supprimer a distance . Je ne vous promet rien, il faudra me redire.
    Contacté moi directement sur: info@biorespire.com

Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur bioénergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur bioénergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"

CONTACT

info@biorespire.com

06.68.15.75.57

 

Le Blog de biorespire
Le Blog de biorespire
stages et conférences
stages et conférences
la géobiologie
la géobiologie
guerisseur
guerisseur
le sourcier et l'eau
le sourcier et l'eau
l'expertise
l'expertise
L'harmonisation
L'harmonisation
La dynamisation
La dynamisation
Le tracé régulateur
Le tracé régulateur
Construction saine
Construction saine
Géobiologie archéologique
Géobiologie archéologique
pollutions élèctromagnétiques
pollutions élèctromagnétiques
Tarifs et devis
Tarifs et devis