40 gestes écolos au quotidien

Un petit rappel ne fait jamais de mal…

Être écolo, c’est pas  être engagé dans une secte, poilu, d’une propreté douteuse, vivre été comme hiver en tongs, se déplacer en vélo, laver son linge à la rivière et s’éclairer à la bougie…Ça c’était le folklore moqueur des mauvais esprits d’autre fois.. Heureusement, l’écologie s’impose petit à petit comme un style de vie respectueux et nécessaire pour tous. Lutter contre le système, c’est quotidiennement penser à ne pas entrer dans son cycle de sur-consommation, et le priver autant que l’on peut de ce pourquoi il nous met en esclavage : notre argent. 

Il fut un temps, avant les 30 glorieuses, ou les objets avaient une valeur, ou l’on achetait par nécessité, où, même dans les classes moyennes, on n’avait pas des fringues plein les placards qu’on met une fois ou deux avant de les jeter, les stocker, ou les donner. On était économe sans pour autant être radin, on réparait, on transformait, on raccommodait. Cela ne nous empêchait nullement d’être heureux !

On peut tous  protéger notre environnement, ce n’est pas forcément compliqué et c’est même souvent très économique… Cela passe par des petits gestes simples et tellement évidents, qu’on finit même par les oublier comme éteindre son téléviseur ou dégivrer le frigo de temps en temps. 40 conseils au quotidien pour se rafraîchir la mémoire :

A LA MAISON

Dégivrez tous les trois mois réfrigérateur et congélateur : une couche de 4 mm de givre double la consommation d’électricité !

N’hésitez pas à diluer avec un peu d’eau vos produits ménagers (liquide vaisselle, shampoing, savon). Vous en utiliserez moins et ils seront toujours aussi efficaces.

Luttez contre les fuites : un robinet qui goutte et c’est en moyenne 120 litres d’eau gaspillés par jour…

Faites votre lessive à basse température : 80% de l’électricité utilisée sert à chauffer l’eau.

Mieux vaut faire la cuisine au gaz naturel, qui est beaucoup plus économe que des plaques électriques.

Mettez un couvercle sur vos casseroles, notamment pour faire bouillir de l’eau : les temps de cuisson raccourcissent et vous ferez des économies d’énergie.

Eteignez complètement les appareils électriques (téléviseur, magnétoscope, ordinateur…) avec le bouton de mise sous tension : si vous les mettez simplement en veille, vous allez consommer 10 % d’électricité en plus.

N’oubliez pas d’éteindre la lumière en sortant d’une pièce éclairée. 3 pièces éclairées inutilement chaque soir consomment autant d’électricité qu’un réfrigérateur.

Les fenêtres à double vitrage économisent 10 % d’énergie. A défaut vous pouvez aussi mettre des rideaux devant les fenêtres pour gagner facilement quelques degrés.

Pourquoi pas se mettre au solaire ? L’Ademe et les collectivité locales proposent des aides financière pour ce type d’installation. Quelques panneaux solaires peuvent couvrir 50% des besoins d’eau chaude et de chauffage d’une maison.

FAIRE VOS COURSES

Faites la chasse aux emballages ! Achetez des produits en vrac ou en grandes quantités (en plus c’est moins cher), quitte à les reconditionner dans des boîtes plus petites chez vous. Valable pour la lessive, les pâtes, les mouchoirs en papier, les fournitures scolaires, etc…  Cela fera autant de déchets en moins.

Privilégiez les emballages biodégradables (papier, carton) ou recyclables (verre, métal, briques de lait…) plutôt que les emballages plastiques..

Savez-vous qu’une lessive en poudre rejette trois fois moins de tensio-actifs qu’une lessive liquide ? A utilisation équivalente, la poudre compacte est encore moins polluante que la poudre ordinaire.

Préférer les légumes et les fruits de saison, qui ne nécessitent pas de traitement particulier et qui sont cultivés dans votre région.

Préférez les produits locaux (alimentation, fournitures…) : ainsi le transport des marchandises et donc le trafic routier sera réduit.

Recherchez les labels, la marque NF-Environnement ou l’écolabel européen par exemple. Ils signalent des produits à la fois plus performants et plus respectueux de l’environnement.

Lisez les étiquettes des appareils électro-ménagers et des ampoules électriques : elles indiquent les plus économes, donc ceux qui seront moins chers à l’usage.

Pensez à emporter un cabas ou un grand sac vendu par les hypermarchés pour faire vos courses : vous n’aurez plus besoin des sacs plastiques ordinaires distribués aux caisses.

Optez pour des produits rechargeables : piles, éco recharges pour les lessives ou l’adoucissant…

Lors de l’achat d’un appareil électroménager, réfléchissez à sa durée de vie et aux possibilités de réparation : le produit le moins cher n’est pas forcément celui qui durera le plus longtemps. D’où nouvelles dépenses et nouveaux déchets.

TRANSPORTS

Vérifiez régulièrement l’état de votre voiture. Des pneus mal gonflés, par exemple, s’usent plus vite et entraînent une surconsommation de carburant.

Conduisez en souplesse et pas trop vite : vous consommez ainsi 40 % de carburant en moins, ce qui génère moins de pollution et moins de risques d’accident.

A Paris par exemple, la vitesse moyenne du métro est de 27 km/h et celle d’une voiture 18 km/h. Vous gagnerez du temps à laisser votre voiture au garage. Snas parler du stationnement.

Pour des trajets inférieurs à deux kilomètres, essayez de ne pas prendre la voiture. Elle consomme de 50% à 80% en plus au premier kilomètre.

Si vous avez beaucoup de bagages, optez pour une remorque plutôt qu’une galerie de toit qui augmente la consommation d’essence.

Choisissez des voitures légères et peu gourmandes. En la matière la règle est simple, plus une voiture est grosse, plus elle pollue. Consultez à cet effet notre classement des voitures les moins polluantes.

Organisez le covoiturage avec vos collègues de travail, avec des amis pour emmener vos enfants à l’école, avec des voisins pour faire vos courses…Le taux d’occupation moyen par véhicule est de seulement 1,2 personnes !

Attention aux déchets toxiques (huiles de vidange, solvants, acides de batteries…). Un litre d’huile de moteur usagé jeté à l’égoût pollue environ un million de litres d’eau ! Amenez-les à votre déchetterie.

Source et article complet: http://www.linternaute.com

Via Les Brindherbes

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur énergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur énergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"

CONTACT

info@biorespire.com

06.68.15.75.57

 

Le Blog de biorespire
Le Blog de biorespire
stages et conférences
stages et conférences
la géobiologie
la géobiologie
guerisseur
guerisseur
le sourcier et l'eau
le sourcier et l'eau
l'expertise
l'expertise
L'harmonisation
L'harmonisation
La dynamisation
La dynamisation
Le tracé régulateur
Le tracé régulateur
Construction saine
Construction saine
Géobiologie archéologique
Géobiologie archéologique
pollutions élèctromagnétiques
pollutions élèctromagnétiques
Tarifs et devis
Tarifs et devis