LES LIGNES D’OR

LES LIGNES D’OR

Extraits du livre de Sylvain  Tristan – Les lignes d’or – Ed Alphée.

Site de S. Tristan : leslignesdor. 

Le site de  Sylvain Tristan est dédié à Alan Butler, redécouvreur de la géométrie à 366 degrés.

«… Les découvertes de Butler, que j’ai poursuivies de mon côté ces dernières années, montrent que l’histoire ne s’est pas développée au hasard, puisque chacune des premières grandes civilisations du monde porte en elle l’empreinte d’une connaissance astronomique et géométrique remarquable, inventée voici plus de 5000 ans et qui s’est conservée, transmise de génération en génération, durant des millénaires…»

.
Les Lignes D'Or par Sylvain Tristan Sur Rim 1sur16 par Cl4VieFrere2010

 

 « …La découverte d’un système de mesures ancestral réconciliant l’espace et le temps, et peut-être même la masse de la terre, fondé sur une géométrie du cercle à 366 degrés ; des indices perdus dans la nuit des temps montrant l’existence de navigateurs aguerris ; un système de coordonnées géographiques créé il y a des millénaires ; des lieux sacrés disséminés un peu partout sur la planète et liés entre eux par de solides mathématiques ; des sites et des cités d’or bâtis sur les lignes d’or de la géométrie à 366 degrés ; une connaissance qui s’est perpétuée de père en fils ou d’adepte en adepte sans jamais se perdre… En d’autres termes, une science hautement avancée, tellement avancée que notre système de masse et de mesures actuel est loin d’égaler la beauté de celui de nos brillants ancêtres… » 

« …Dans les années 30, Xavier Guichard, un Français, crut découvrir la preuve que les peuples de l'Age du Bronze possédaient déjà un système de lignes longitudinales et latitudinales (les fameux méridiens et parallèles), et que donc ils connaissaient le cercle à 360 degrés ainsi que la circonférence terrestre : de nombreux villages et lieux-dits de France, tous semblant dériver d'un toponyme unique (Alésia), semblaient en effet s'aligner sur un réseau de lignes régulières qu'il baptisa « Lignes de sel ». 

Malheureusement pour lui, Guichard s'était légèrement trompé. Les lignes étaient un peu plus resserrées les unes par rapport aux autres qu'elles auraient dû l'être dans une géométrie à 360 degrés. C'est Alan Butler qui, 60 ans plus tard, réalisa que ces Lignes de sel existent bel et bien. Simplement, Guichard s'était trompé en supposant que les créateurs de ces lignes utilisaient une géométrie à 360 degrés : en fait, ils usaient d'une géométrie à 366 degrés. En clair, le globe n'était pas divisé en 360 méridiens, par exemple, mais en 366. 

Les lignes d'or latitudinales (ou parallèles d'or), qui étaient dérivées de l'équateur et de direction est-ouest : en partant d'un pôle pour rejoindre le second, puis en remontant vers le premier pôle, on croise 366 lignes parallèles. 

Les lignes d'or longitudinales (ou méridiens d'or), dont l'origine restait à déterminer, qui étaient de direction nord-sud : elles étaient au nombre de 366. 

Les capitales et principales cités ou sanctuaires de toutes les premières grandes civilisations du monde se trouvaient sur le tracé de ces lignes. Mes recherches me montrèrent en outre que le fleuve Jourdain au Proche-orient, signalé par Alan comme suivant le tracé de l'une de ces lignes, était vraisemblablement le méridien zéro, le « Greenwich » du peuple mégalithique : c'est en effet ce que suggérait la chronologie, l'archéologie et l'histoire des mathématiques. 

Terminons ce résumé par un rapide tour du monde en image des plus beaux sites d'or (c'est-à-dire des lieux tombant sur le tracé des lignes d'or). On s'aperçoit que chacun des grands foyers de civilisation du monde est concerné, que ce soit en Mésopotamie, en Egypte, dans la vallée de l'Indus, en Grande-Bretagne, en Turquie, en Grèce, au Mexique ou encore dans la cordillère des Andes en Amérique du Sud, ce qui implique que les marins mégalithiques ou leurs descendants ont probablement favorisé l'émergence de toutes ces civilisations. ..» 

(source : leslignesdor.com/) 

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur énergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur énergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"

CONTACT

info@biorespire.com

06.68.15.75.57

 

Le Blog de biorespire
Le Blog de biorespire
stages et conférences
stages et conférences
la géobiologie
la géobiologie
guerisseur
guerisseur
le sourcier et l'eau
le sourcier et l'eau
l'expertise
l'expertise
L'harmonisation
L'harmonisation
La dynamisation
La dynamisation
Le tracé régulateur
Le tracé régulateur
Construction saine
Construction saine
Géobiologie archéologique
Géobiologie archéologique
pollutions élèctromagnétiques
pollutions élèctromagnétiques
Tarifs et devis
Tarifs et devis