Les plantes communiquent entre elles

Je pourrais introniser le sujet avec une question bête: « lorsque je bouffe des salades, les carottes sont-elles prévenues? » Seulement, l’information est étonnante, suffisamment pour en parler avec sérieux, puisque les plantes sont capables de communiquer entre elles, avec à la clé pour certaines la mise en place de techniques de défenses. Étonnant!

Plantes

La communication dans le monde végétal a longtemps été tenue pour marginale voire inexistante quand elle n’a pas été raillée. Depuis quelques décennies, cette vision a évolué.
C’est en premier lieu la communication entre les cellules et les organes de la plante qui a été étudiée pour comprendre sa croissance notamment.
Les chercheurs ont ensuite  constaté que la communication chez les plantes pouvait se faire sous terre, par le biais des racines, comme dans les parties aériennes.
Les plantes disposent par exemple de récepteurs sensibles aux composés organiques volatils émis par d’autres plantes. Elles sont ainsi capables de repérer leurs congénères, ce qui leur évite de les confondre avec des concurrentes et de dépenser inutilement des ressources à lutter contre elles.


Les récepteurs de lumière des plantes sont assez perfectionnés pour qu’elles reconnaissent les longueurs d’ondes renvoyées par les plantes qui les côtoient, et ainsi recueillir des informations sur leur environnement.
En cas d’attaque par des herbivores, certains végétaux envoient des signaux chimiques qui, une fois captés par leurs voisins, les aident à mettre en place des stratégies de défense. Par exemple : brouté par une antilope, le koudou – l’acacia de la savane – augmente considérablement la teneur en tanin de ses feuilles, qui deviennent, alors, impropres à leur consommation. Et il en est de même pour les arbres situés dans un rayon de plusieurs mètres.

Les plantes sont aussi capables de communiquer entre elles par leurs racines. En cas de sécheresse, les feuilles des plantes de petits pois se ferment pour limiter la perte d’eau et  les pieds des plantes avoisinantes qui ne sont pas exposées à la sécheresse réagissent comme s’ils l’étaient.

Point n’est besoin d’avoir des yeux pour voir… Les plantes se parlent, venez nous écouter lors de ce colloque.

Source: Snhf.org

Merci à Bombix pour l’info

Via les moutons enragés

http://lesmoutonsenrages.fr/2015/06/09/les-plantes-communiquent-entre-elles/

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur énergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur énergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"

CONTACT

info@biorespire.com

06.68.15.75.57

 

Le Blog de biorespire
Le Blog de biorespire
stages et conférences
stages et conférences
la géobiologie
la géobiologie
guerisseur
guerisseur
le sourcier et l'eau
le sourcier et l'eau
l'expertise
l'expertise
L'harmonisation
L'harmonisation
La dynamisation
La dynamisation
Le tracé régulateur
Le tracé régulateur
Construction saine
Construction saine
Géobiologie archéologique
Géobiologie archéologique
pollutions élèctromagnétiques
pollutions élèctromagnétiques
Tarifs et devis
Tarifs et devis