ven.

23

oct.

2015

Impacte des antennes relais et des éoliennes sur la santé des hommes et des animaux

Le développement des nouvelles technologies, comme les éoliennes ou les antennes que nécessite notamment la téléphonie mobile, induisent de nouvelles formes de pollution qui se propagent par les failles du sol et peuvent avoir un impact négatif sur la santé des hommes et des animaux ; dans cet article, Alexandre Rusanov nous fait part de son expérience qui l’a conduit à comprendre le lien entre certaines de ces installations et des troubles observés chez l’homme ou l’animal puis à proposer des voies pour corriger la situation.

Bornholm à la source de l’innovation
électrosensibilité
électrosensibilitéL’article que l’on va lire pourra surprendre car il se penche sur des problèmes dont l’origine est mal connue et qui sont, à ce jour, rarement pris en compte ; pourtant ces problèmes sont réels et il est logique de penser que la multiplication, récente et à grande échelle, des antennes et des éoliennes avec leur mise à la terre induit des champs qui modifient les équilibres naturels du sol et ont des effets sur la biosphère.
électrosensibilité
Il est à noter que la prise de conscience de la réalité de ces phénomènes progresse, mais davantage pour la santé humaine que pour celle des animaux.
électrosensibilité
Le monde rural est particulièrement concerné, notamment les élevages lorsque les animaux sont concentrés (porcherie, salle de traite) ; les animaux sont en effet en contact direct avec le sol. On prête légitimement une grande attention à la santé humaine, alors que les éleveurs ont plus de mal à faire prendre en compte les troubles que subit leur cheptel ; on a tendance à les attribuer à des causes alimentaires, génétiques, bactériennes ou à mettre en cause la technicité de l’éleveur qui se voit conseiller des traitements inopérants car ne corrigeant pas le mal. C’est pour aider de tels éleveurs qu’il nous a semblé utile d’exposer la situation et nous remercions le comité de rédaction de publier cet article dans la Revue du GREF.
électrosensibilité
Alexandre Rusanov, est ingénieur géologue d’origine russe, diplômé de l’Université de l’amitié des peuples à Moscou, titulaire d’un mastère spécialisé pour l’ingénierie informatique de l’Ecole nationale d’ingénieurs de Brest. Il vit actuellement en Bretagne. Il a d’abord travaillé sur la liaison entre les failles du sol et les dommages causés par les tremblements de terre, ainsi que sur l’impact de l’activité de ces failles sur les ouvrages et les bâtiments dans les régions non sismiques dans le but de conseiller les urbanistes comme les prospecteurs. Ses connaissances scientifiques, alliées à une sensibilité développée, l’ont amené par la suite à s’intéresser aux troubles observés dans son environnement, créés par le sol et les nouvelles technologies.
électrosensibilité
Il a alors développé, avec l’aide de l’association Prosantel présidée par Jean Uguen (Pleyber-Christ, Finistère), un protocole d’analyse et de traitement de ces troubles et a fondé la Sarl TELLUS pour répondre aux demandes d’intervention. En effet, la réalité des nuisances d’origine électromagnétique commence à être admise, à défaut d’être, pour le moment, quantifiable.

Rappels de géologie
électrosensibilité
Le réseau tellurique
électrosensibilitéNotre planète, la Terre, est active ; les témoignages en sont nombreux : le sol tremble, les volcans entrent en éruption, la boussole indique le Nord, la marée alterne flux et reflux. Les failles constituent un réseau qui monte et bifurque vers la surface de la terre.
électrosensibilité
Par ce réseau s’effectue un dégagement d’énergie ; lorsque les failles proprement dites n’atteignent pas la surface du sol, on parlera de « zone de faille », terme utilisé dans la suite de l’article.
électrosensibilité
électrosensibilitéOn connaît mal ce qui se passe à l’intérieur de la Terre. Une partie de son activité intérieure se révèle par les éruptions volcaniques et les séismes ; c’est la partie visible notamment parce que les tremblements de terre provoquent l’effondrement total ou partiel d’ouvrages et de bâtiments qui se trouvent sur des zones de failles. La partie invisible de cette activité se traduit, quant à elle, par de faibles mouvements du sol, par un dégagement de différents gaz et par des émissions d’ondes électromagnétiques naturelles pulsées (c’est-à-dire générées par la Terre).

Nuisances naturelles et pollution
Lorsqu’un bâtiment se trouve sur une zone de faille, il subit :
électrosensibilité• un dégagement de différents gaz : radon, thoron, CO2, CH4, H, He… (respirer durablement le radon peut provoquer un cancer du poumon).
• des émissions d’ondes électromagnétiques pulsées à basse fréquence (de quelques hertz à plusieurs kilohertz).
• de faibles mouvements du sol qui peuvent provoquer de petites fissures.
électrosensibilité
Ce sont là des phénomènes naturels qui existent depuis l’origine de la Terre. Des méthodes géochimiques, géophysiques, et géodésiques ont été développées pour les mesurer, notamment par des chercheurs russes et ukrainiens.

Développement durable et nouvelles pollutions d’origine humaine
électrosensibilité
« Un développement qui s’efforce de répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs » telle est la première définition du développement durable donnée par Mme Gro Harlem Brundtland, Premier ministre de Norvège en 1987.
électrosensibilité
« Les modes de production et de consommation doivent respecter l’environnement humain ou naturel et permettre à tous les habitants de la Terre de satisfaire leurs besoins fondamentaux : se nourrir, se loger, se vêtir, s’instruire, travailler, vivre dans un environnement sain » (site du ministère de l’Ecologie, de l’équipement, du développement durable et de l’aménagement du territoire).
électrosensibilité
Ces déclarations de principe sont fondamentales car, au cours des dernières décennies, surtout dans les pays industrialisés, l’homme a considérablement augmenté son impact sur la Terre ; la pollution d’origine anthropique des eaux, de l’air et du sol joue un rôle essentiel dans la dégradation de notre environnement, tout le monde en convient. On peut de même constater la multiplication d’installations liées à l’électricité : téléphonie mobile, éoliennes, WiFi, Bluetooth, lignes à haute tension… toutes ces technologies ont amélioré notre vie quotidienne, mais elles peuvent avoir un impact négatif, invisible et, pour le moment, non mesurable sur le milieu physique en changeant les propriétés énergétiques du sol ; ainsi, par le sol, les êtres vivants reçoivent une nouvelle forme de pollution dont les effets sont demeurés jusqu’à présent peu étudiés.
électrosensibilité
Le travail d’Alexandre Rusanov et de ses collègues dans les habitations et dans les élevages, en France mais aussi en Autriche, Roumanie, Russie, Suisse, Ukraine a permis de constater l’apparition de phénomènes jusqu’alors inexpliqués.
électrosensibilité
En effet, ont-ils constaté, si une éolienne ou un pylône portant des antennes relais se trouve au croisement des zones de failles où circule de l’eau, cela peut entraîner des perturbations dangereuses pour la santé des personnes ou des animaux se trouvant à plusieurs kilomètres de distance car elles sont véhiculées, de façon invisible, par le réseau tellurique.

Plusieurs facteurs jouent un rôle important :

test
la géologie : croisement de failles, circulation de l’eau (failles d’extension), nature des roches,
la forme des pylônes (hauteur),
l’emplacement des mises à la terre,
la puissance des émetteurs et les fréquences concernées.

La combinaison de ces facteurs et leur évolution (par exemple une augmentation de puissance) influent sur l’importance des perturbations.
électrosensibilité
Cette forme de pollution est propagée par les failles du sol. Ce phénomène relativement nouveau est lié à la saturation du sol dont le seuil de tolérance se trouve dépassé ; l’installation et la mise sous tension d’antennes relais ou d’éoliennes en des points critiques, par exemple au croisement de failles, provoquent un déséquilibre local du milieu physique, déséquilibre qui entraîne l’apparition de nuisances que l’on
appelle « champs de torsion ».
électrosensibilité
Le mathématicien français Elie Cartan a supposé, en 1913, l’existence de ces champs engendrés par la densité du mouvement angulaire de rotation ; ses idées ont été développées, entre autres, par les scientifiques russes Anatolyi Akimov, Gennadyi Chipov, Vlail Kaznatcheev.


Voyons quelques notions sur les champs de torsion :

test
Les champs de torsion sont créés par un spin (moment angulaire de particules quantiques) ou par une forme ; ils sont de deux sortes :
-
test
les champs de torsion statiques créés par la forme de l’objet (par exemple, menhir, pylône, mat) ;
- les champs de torsion dynamiques apparaissant en présence de champs électromagnétiques et que l’on appelle aussi le composant de torsion des ondes électromagnétiques ;
Il existe des champs de torsion droite ou gauche.
À ce jour, on ne sait pas quantifier les champs de torsion, ce qui rend difficile leur étude.

L’académicien russe Vlail Kaznatcheev a étudié l’interaction physique entre des champs de torsion et des éléments biologiques (cellules, bactéries…) à l’Institut de médecine clinique expérimentale et à l’Institut mondial d’anthropologie cosmique (Novosibirsk, Russie) [12]. Il a constaté l’influence négative des champs de torsion gauche sur les cellules ; à l’inverse, les champs de torsion droite lui sont apparus favorables au vivant.
électrosensibilité
La pratique montre que, pour les animaux, l’exposition durable aux champs de torsion gauche peut provoquer des troubles du comportement : agressivité et cannibalisme chez les porcs ou les volailles, augmentation des leucocytes dans le lait, mammites, problèmes de reproduction et autres maladies chez les vaches, mort inexpliquée d’animaux…
électrosensibilité
Chez l’homme, cette exposition peut provoquer un mauvais sommeil, une fatigue inexplicable, même après un sommeil apparemment bon, des maux de tête, un vieillissement prématuré…. Le corps essaye de résister à cette intervention extérieure et sa réaction va dépendre de l’état initial de l’organisme.
électrosensibilité
Nous sommes tous différents et nous ne réagissons pas de la même façon à une manifestation extérieure ; au même endroit, dans les mêmes conditions, une personne ne sentira rien, l’autre sera considérablement perturbée.
électrosensibilité
De cette composante subjective de ces phénomènes vient sans doute, avec l’absence d’appareils de mesure, la difficulté de leur prise en compte ; à noter cependant que certains appareils russes parviennent à détecter ces effets.
électrosensibilité
électrosensibilitéPour les personnes psychologiquement fragiles, cela peut provoquer des troubles du comportement : agressivité, angoisse, dépression. Le développement de ces processus dépend de plusieurs facteurs : durée de l’exposition aux champs de torsion gauche, état du système immunitaire, réserves de l’organisme…
électrosensibilité
Examinons le cas d’un pylône portant des antennes relais ; selon la théorie des champs de torsion, le long cylindre constitué par le pylône crée en partie haute et basse des champs de torsion gauche même si l’équipement électrique n’est pas branché ; le croisement de failles où l’eau circule crée aussi des champs de torsion et si le pylône est placé sur ce croisement, les champs de torsion seront amplifiés.
électrosensibilité
électrosensibilitéIls le seront encore davantage par la mise en service des antennes relais et les ondes électromagnétiques induites qui passent par la mise à la terre.
électrosensibilité
électrosensibilitéLes zones de failles d’extension avec circulation d’eau constituent un canal pour le transfert de ces champs de torsion.
électrosensibilité
Leurs effets néfastes naturels se trouvent amplifiés par la présence d’antennes relais ou d’éoliennes bien que ce transfert se fasse sans énergie mesurable.

Exemples d’impact et de traitement des nuisances naturelles et anthropiques sur les êtres vivants
électrosensibilité
Cinq exemples de cas étudiés par Alexandre Rusanov :
électrosensibilité
1 - Élevage laitier dans le Finistère
électrosensibilitéIl s’agit d’une exploitation de 70 vaches laitières ; pendant plusieurs années (de 2001 à 2004) l’éleveur travaillait à perte en raison d’un taux de leucocytes dans le lait dépassant la norme (fig7) et de vaches malades, refusant d’entrer dans la salle de traite puis y étant nerveuses.
électrosensibilité
L’éleveur avait essayé plusieurs solutions pour améliorer la situation : changement d’alimentation, utilisation de différents antibiotiques, remplacement de l’installation de traite, le tout sans résultat ; supposant des problèmes génétiques, le vétérinaire avait proposé de changer une partie du troupeau, mais en deux semaines, les 7 nouvelles vaches étaient tombées malades.
électrosensibilité
électrosensibilitéL’éleveur a alors fait appel à Alexandre Rusanov par l’intermédiaire de l’association Prosantel ; l’expertise a montré que les problèmes de cet élevage étaient liés à la position des bâtiments au croisement de failles où circule de l’eau, provoquant des nuisances d’origine naturelle ; mais il a aussi constaté que les bâtiments étaient entourés par 9 pylônes avec des antennes relais et que 5 de ces 9 pylônes perturbaient les vaches, la dégradation de la situation ayant coïncidé avec leur installation.
électrosensibilité
Les effets de ces antennes relais ont pu être neutralisés par des dispositifs de protection posés à proximité des antennes et sur les installations électriques de l’élevage. Dès cette pose, en septembre 2004, les vaches ont recommencé à rentrer sans difficultés dans la salle de traite et n’ont plus rencontré de problèmes de santé : le taux de leucocytes est redevenu normal et l’est resté ; six mois après l’intervention et avec le même troupeau, le quota laitier de l’exploitation allait être dépassé et il fallut vendre 5 vaches pour le respecter. Par ailleurs, l’asthme dont l’éleveur lui-même souffrait a disparu après l’intervention.

2 - Élevage de vaches laitières dans les Vosges
La situation dans l’élevage s’était dégradée à partir de 2002 ; en 3 ans l’éleveur avait perdu 76 vaches et veaux, le taux de leucocytes avait augmenté, la production de lait diminué ainsi que la fertilité ; les veaux demeuraient rachitiques, les vaches ne voulaient plus entrer dans la salle de traite et s’y montraient nerveuses ; le lisier prenait en masse dans la fosse.
électrosensibilité
Aucune explication ne fut trouvée dans l’alimentation, l’état sanitaire ou la génétique ; la situation était catastrophique et les vétérinaires et organismes d’élevage ne savaient que proposer.
électrosensibilité
L’expertise d’Alexandre Rusanov a montré que les problèmes étaient liés à la position du bâtiment sur la même faille qu’un pylône avec antennes situé à 3,4km et à un transformateur haute tension situé à côté de l’élevage.
électrosensibilité
électrosensibilitéLes effets néfastes du pylône, du transformateur et de certains équipements électriques de l’installation de traite ont été neutralisés en juin 2005 par des dispositifs de protection. L’effet fut immédiat : les vaches rentraient sans difficulté dans la salle de traite où elles demeuraient calmes, le lisier redevenait liquide au bout d’une semaine, le taux de leucocytes baissait et la production de lait remontait ; les pertes de veaux et de vaches avaient cessé et la situation était redevenue normale à l’automne.
électrosensibilité
Un huissier a vérifié l’efficacité du dispositif de protection dans le cadre d’une expertise judiciaire. Il a enlevé durant trois semaines ce dispositif sur la fosse à lisier.
électrosensibilité
Une semaine après l’enlèvement, le lisier a recommencé à se solidifier et au bout de trois semaines la couche supérieure était à nouveau solide au point qu’une batterie lancée par l’huissier restait en surface et que l’éleveur pouvait marcher sur le lisier. Le lisier est redevenu liquide une semaine après la repose du dispositif.
électrosensibilité
En trois semaines d’absence du dispositif, 4 veaux étaient morts, 19 vaches sur 38 avaient développé des mammites, 3 ne donnaient plus de lait et 3 avaient perdu un quartier.
électrosensibilité
Depuis, Alexandre Rusanov a été amené à intervenir à la demande du Conseil général des Vosges et des groupements de défense sanitaire des Vosges et des départements voisins de Haute-Marne et de Moselle.

3 - Centre d’insémination artificielle en Bretagne
électrosensibilitéL’expertise effectuée à la suite de la diminution de la quantité et de la qualité du sperme du meilleur taureau a montré que le problème était dû à la position du bâtiment du centre sur la même faille qu’une antenne relais située à 10km, ainsi qu’aux clôtures électriques.
électrosensibilité
Ce travail a été réalisé avec l’association Prosantel et le Dr Nawrocki ; le sperme a été analysé avec l’appareil de diagnostic russe GDV (www.korotkov.org) avant et après la neutralisation de l’antenne relais. Cette neutralisation a permis au taureau de reprendre des forces et de remonter en quatre mois la quantité et la qualité du sperme.

4 - Un institut de beauté à Vienne (Autriche)
Le personnel se sentait fatigué, une patiente en traitement ne voyait pas d’amélioration de son état de santé. Intervenant à la demande de son médecin, Alexandre Rusanov a constaté que le bâtiment de l’institut se trouvait sur une zone de faille ce qui expliquait la présence de nuisances naturelles ; en outre, des champs de torsion gauche étaient induits par le réseau et les équipements électriques particulièrement abondants (relaxation, sauna…).
électrosensibilité
La pose de dispositifs de protection sur ces équipements a entraîné l’amélioration de l’état de santé du personnel. L’utilisation de l’appareil de diagnostic russe AMSAT a permis au médecin de voir rapidement l’amélioration de la santé de sa patiente ; AMSAT Diagnostic Système est un complexe informatique qui permet d’évaluer l’état fonctionnel de l’organisme.

5 - L’éolienne n° 4 et le robot de traite
Un couple de producteurs laitiers du Finistère rencontrait de graves problèmes début 2008 : taux de leucocytes élevé, mammites, chute de la production laitière, nervosité et affolement des vaches… même l’informatique et le robot de traite se déréglaient.
électrosensibilité
Rien n’ayant été modifié dans la conduite du troupeau, les agriculteurs ont pensé qu’il y avait un lien entre ces troubles et la mise en service de 9 éoliennes à proximité.
électrosensibilité
L’intervention de Jean Uguen a permis d’identifier la responsable ; il s’agissait de l’éolienne n°4 située sur un croisement de failles. La pose de protections a permis de remédier à la situation.
électrosensibilité
Depuis, Alexandre Rusanov a été invité par deux agriculteurs de Loire-Atlantique à intervenir sur des éoliennes qui perturbaient leur élevage, l’installateur des éoliennes étant prêt à collaborer.

Conclusion
électrosensibilité
Les installations humaines ont un impact sur le milieu physique ; elles changent localement les propriétés du sol et, par son intermédiaire, ont des effets sur les hommes et les animaux.
électrosensibilité
Les antennes relais, les éoliennes, éventuellement d’autres installations électriques (transformateurs, pylônes, moteurs…), peuvent présenter un danger pour la santé des êtres vivants à plusieurs kilomètres de distance s’ils se trouvent au croisement des zones de faille servant à la circulation d’eau. La faille constitue la voie de transmission de ces nuisances « géotechnopathogènes ».
électrosensibilité
L’exposition durable à ces nuisances peut provoquer des dysfonctionnements de l’organisme et des troubles de comportement ou des maladies chez l’homme comme chez les animaux.
électrosensibilité
L’étude géomorphologique à partir des cartes géologiques et topographiques permet de repérer si des installations électriques et le lieu où se manifestent les nuisances sont situés sur une même zone de faille
électrosensibilité
La pose de protections (des pastilles de résine ou de céramique contenant des extraits de plantes tropicales du Brésil et de roches de Russie) sur les installations électriques permet généralement de corriger les nuisances. Il faut cependant demeurer vigilant car des modifications dans l’environnement, notamment l’augmentation de puissance des installations, peuvent recréer des nuisances ; une nouvelle intervention peut alors être nécessaire.

Alexandre Rusanov
Ingénieur géologue
courriel : rusanov@tellus29.com

Article publié dans la revue du GREF (Génie Rural, Eaux et Forêts)
n° 22 - 3e trimestre 2008
électrosensibilité
Conférence internet
électrosensibilité
jeudi 24 juillet 2014 à 20h30
Conférence d’Alexandre Rusanov, animée par Marion Kaplan : Terre, santé et environnement électromagnétique
électrosensibilité
Informations et réservation ICI.

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur énergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur énergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"

CONTACT

info@biorespire.com

06.68.15.75.57

 

Le Blog de biorespire
Le Blog de biorespire
stages et conférences
stages et conférences
la géobiologie
la géobiologie
guerisseur
guerisseur
le sourcier et l'eau
le sourcier et l'eau
l'expertise
l'expertise
L'harmonisation
L'harmonisation
La dynamisation
La dynamisation
Le tracé régulateur
Le tracé régulateur
Construction saine
Construction saine
Géobiologie archéologique
Géobiologie archéologique
pollutions élèctromagnétiques
pollutions élèctromagnétiques
Tarifs et devis
Tarifs et devis