ven.

01

avril

2016

Tollense : la plus grande bataille européenne de l'Age du Bronze ?

Au 13e siècle avant notre ère, la plus grande bataille de l’Age du Bronze aurait eu lieu au nord-est de l’Allemagne. Les nombreux ossements mis au jour sur les berges de la rivière Tollense témoignent de ce choc.

Restes d'un champs de bataille de l'Age du Bronze, sur la rivière Tollense, en Allemagne. CREDIT: C. Harte-Reiter /Mecklenburg-Vorpommern LandearchäologieRestes d'un champs de bataille de l'Age du Bronze, sur la rivière Tollense, en Allemagne. CREDIT: C. Harte-Reiter /Mecklenburg-Vorpommern Landearchäologie

BATAILLE. Il y a 3200 ans, deux armées composées de milliers d’hommes se sont-elles violemment affrontées au nord-est de l’Allemagne? C’est ce que semble indiquer les nombreux ossements mis au jour sur les berges de la rivière Tollense, dans la région du Mecklenburg-Vorpommern, à 120 km au nord de Berlin. Selon un récent article publié dans la revue Science, près de 200 restes humains, certains encore transpercés par des pointes de flèche en silex, et des vestiges d’armement ont été exhumés des sédiments boueux. Il semblerait que les cadavres des combattants tombés dans la rivière aient été charriés à l’époque par les courants avant de s’immobiliser dans cette zone alluviale de 3 kilomètres d’extension où ils ont séjourné pendant plus de 3000 ans. Des couteaux, pointes de flèches, fers de lance, herminettes (un type de hache), lames de poignard, fragments d’épées, ainsi que des "casse-tête" en bois de 70 cm de long ont aussi été retrouvés. 

Crâne avec large fracture trouvé sur les berges de la rivière Tollense, en Allemagne. © D. Jantzen

Les premiers indices de cette brutale confrontation remontent à 1996. A l’époque, un crâne et des ossements humains comportant des blessures par flèche avaient pu être datés de l’Age du Bronze moyen, vers 1250 avant notre ère. Des coups portés et des blessures frontales indiquaient des combats face-à-face. Pendant six ans, les archéologues du Mecklenburg-Vorpommern Historic Preservation (MVDHP) et leurs collègues de l’université de Greifswald (UG) ont alors patiemment extraient de la tourbe les restes d’hommes et de chevaux. Des travaux qui se sont poursuivis jusqu’en 2015. « Rien de semblable n’avait jamais été découvert en Europe, explique Cyril Marcigny, archéologue spécialiste de l’Age du Bronze à l’Institut national de recherche archéologique préventive (Inrap).

Pointe de flèche en silex incrustée dans un os du bras. Site de Tollense, en Allemagne. © S.Suhr

"Jamais autant de combattants n’avaient été trouvés avec autant d’impacts d’armes et de trace de violence. Des quantités sans communes mesures à ce qui avait pu être mis au jour à Tormarton, en Angleterre, ou Trondelag, en Norvège", poursuit Cyril Marcigny.  Mais  la densité des restes humains dégagés sur les 450 m2 de superficie fouillée ne représenterait que 10% des découvertes totales ! Au moins 4000 combattants auraient en effet pu s’affronter autour de cette rivière, selon les spécialistes. 

Images 3D: Traces de traumatismes enregistrés sur des restes osseux provenant de la vallée de Tollense, Allemagne. © D. Jantzen

De nouvelles recherches réalisées à Berlin et à l’Université de Rostock ont produit des images 3D détaillées des lésions retrouvées sur les corps. Les analyses de strontium effectuées sur les dents ont révélé que ces guerriers provenaient de différents endroits éloignés de plusieurs centaines de kilomètres, en particulier de Pologne et des Pays-Bas.  Pourquoi ces peuples se sont-ils affrontés au bord de cette rivière ? Qui étaient-ils ? Impossible de le dire pour l’instant. Une chose est certaine : il s’agissait de guerriers très actifs. 27% des restes portaient en effet des traces de blessure en voie de guérison, traumatismes liés à de récentes batailles antérieures.

 

source sciences et avenir

 

http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/20160330.OBS7431/tollense-la-plus-grande-bataille-europeenne-de-l-age-du-bronze.html

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur énergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur énergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"

CONTACT

info@biorespire.com

06.68.15.75.57

 

Le Blog de biorespire
Le Blog de biorespire
stages et conférences
stages et conférences
la géobiologie
la géobiologie
guerisseur
guerisseur
le sourcier et l'eau
le sourcier et l'eau
l'expertise
l'expertise
L'harmonisation
L'harmonisation
La dynamisation
La dynamisation
Le tracé régulateur
Le tracé régulateur
Construction saine
Construction saine
Géobiologie archéologique
Géobiologie archéologique
pollutions élèctromagnétiques
pollutions élèctromagnétiques
Tarifs et devis
Tarifs et devis