ven.

29

avril

2016

Les arbres partagent en sous-sol leurs ressources alimentaires

Les arbres partagent en sous-sol leurs ressources alimentaires

Ils peuvent compter, apprendre et mémoriser, s’avertir mutuellement de danger en envoyant des signaux électriques à travers un réseau fongique connu sous le nom “Wood Wide Web” et, pour des raisons inconnues, gardent les anciennes souches de compagnons abattus, vivantes pendant des siècles en les nourrissant d’une solution de sucre par leurs racines.

Grâce à un réseau de minuscules poils absorbants et de partenaires (symbiose) fongiques filiformes appelés mycélium, les arbres dans une forêt sont connectés, en échangeant des nutriments et de l’information. Les biologistes le savent depuis des années et une nouvelle recherche suggère également qu’une fraction significative de l’approvisionnement alimentaire d’un arbre peut provenir d’autres arbres.

Tamir Klein et ses collègues de l’université de Bâle, en Suisse, ont fait cette découverte presque par accident. Ils ont mené des expériences dans une forêt Suisse pour savoir comment les épicéas se comporteraient avec des concentrations plus élevées de CO2 dans l’atmosphère. Pour ce faire, ils ont pulvérisé du CO2 avec un mélange très spécifique d’isotopes du carbone dans la canopée de la forêt, leur permettant de suivre son devenir sur une période de 5 ans.

Comme prévu, une partie du carbone supplémentaire a été collecté par les épicéas via la photosynthèse. Mais environ 40 % de celui-ci s’est retrouvé dans les racines d’arbres voisins: des hêtres, des mélèzes et des pins.

Les implications de cette découverte sont énormes. On sait que les plantes poussent à partir de l’air, d’un mélange de dioxyde de carbone, de la lumière du soleil et d’eau. Mais, les arbres produisent également leur propre carbone qu’ils partagent avec leurs voisins. Les chercheurs ont calculé que, dans un seul hectare de forêt, quelques 280 kilogrammes de carbone, 4% de celui absorbé par la forêt, est transmis à travers le sol chaque année.
Pour l’instant, l’étude ne porte que sur une forêt, dans une partie du monde. Mais maintenant que des preuves de ce processus ont été révélées, d’autres écologistes sont susceptibles de vouloir approfondir le sujet.

L’étude publiée dans Science : Belowground carbon trade among tall trees in a temperate forest.

source: http://www.gurumed.org/2016/04/20/les-arbres-partagent-en-sous-sol-leurs-ressources-alimentaires/

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur énergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"
Mickael Fauque Guérisseur magnétiseur énergéticien, sourcier, géobiologue diplômé de la fédération francçaise de géobiologie et de l'école de géobiologie "l'atelier feng shui"

CONTACT

info@biorespire.com

06.68.15.75.57

 

Le Blog de biorespire
Le Blog de biorespire
stages et conférences
stages et conférences
la géobiologie
la géobiologie
guerisseur
guerisseur
le sourcier et l'eau
le sourcier et l'eau
l'expertise
l'expertise
L'harmonisation
L'harmonisation
La dynamisation
La dynamisation
Le tracé régulateur
Le tracé régulateur
Construction saine
Construction saine
Géobiologie archéologique
Géobiologie archéologique
pollutions élèctromagnétiques
pollutions élèctromagnétiques
Tarifs et devis
Tarifs et devis